dimanche 5 août 2007

LE SOLEIL,

Jamais ne retourne les pierres ; sa lumière, jamais n'éclaire les souterrains ! Si le Mal est de ne pas être baigné par le soleil, le péché n'est-il pas alors de rester à l'ombre des cavernes, des tunnels ?

Jamais il ne se préoccupe de qui a semé la graine ; ce ne sont qu'enfantillages d'humains de prétendre que ceci est bien et cela mal, que celui-ci est juste et celui-la mauvais !

Et si le soleil est, bien davantage qu'un patriarche barbu sur son nuage, l'image compréhensible de Dieu, prier ne serait-ce pas sortir de l'ombre, se rendre accessible à la lumière, se rendre disponible à la grâce ?

Aucun commentaire: