jeudi 5 juin 2008

Bavardage

L'un peut être client de l'autre et vice versa, de l'un ni de l'autre je n'aime le bavardage ; j'ai appris à me passer de l'un mais j'ai encore besoin de l'autre !

Ceux que j'ai fréquentés étaient d'incorrigibles bavards ; les uns cependant n'attendaient point de réponse et même, d'une chiquenaude occipitale coupaient court ce cheveu là en même temps qu'à quelque mot ; les autres, ah ! ceux-là vous posent des questions quand vous "ouvrez grand" pour qu'ils usinent, karcherisent, sculptent....

Les coiffeurs et les dentistes sont-ils tous d'incorrigibles bavards ?

Il y a eu 32 ans aux dernières noix que j'ai cessé de confier mes oreilles à quelque bavard à rasoir !

Aucun commentaire: