jeudi 19 juin 2008

Vous qui entrez, perdez toute espérance

J'aimerais avoir un meilleur souvenir de ma fête le 29/09/72 ! Ce soir là je fus passé à tabac et dépouillé de 170 F ! J'étais allongé, à trois ou quatre pas du trottoir, des gens passaient, ne pouvaient pas ne pas voir, continuaient de passer, un fourgon de police somnolait au coin, pas un cri pour l'alerter ! Et moi, je me découvrais incapable d'appeler à l'aide ! Je me découvrais incapable d'un bêlement de victime, j'encaissais les coups !

Mais il me faut aujourd'hui appeler à l'aide. Ce n'est pas moi qui reçoit les coups ! Il me faut donc apprendre à lancer un S.O.S. !

Le père est mort il y a quatre ans ! Aujourd'hui, la maman est hospitalisée ; palu ou typhoïde ne change rien au problème ; à la maison il manque le peu qu'elle rapporte d'ordinaire et ce "club des cinq" là tourne ses regards vers ceux qui passent, baisse les yeux vers leur main et n'osent pas la tendre ! Seulement un peu, parce qu'ils ont faim et qu'il faut payer encore l'hôpital.

Le lit, à l'hôpital, c'est 1 000 F la journée et les soins sont comptés 5 000 ! Neuf jours ce soir, demain on retournera pleurer pour avoir un sursis, encore ! mais où trouver ces 54 000 dus et ces autres milliers qui s'annoncent ?

Et maman est lasse et ne veut plus coûter, ne veut plus lutter ! Maman ! Nous avons besoin de toi ! Maman ! Reste avec nous !Et puis : Michel, dis lui ! Michel, aide nous !

Dirais-je que je ne peux pas ? Que je suis trop fier pour appeler au secours ?Mais s'il est vrai que je ne sais pas appeler à mon secours, je ne veux plus ignorer comment demander du secours pour d'autres !

1 000 F pour un lit d'hôpital où mourir si manquent les 5 000 F de soins ! Ce sont des Francs CFA, il en faut 656 pour un euro !
Chez le boutiquier, le kilo de riz est à 700 F ; mais le sac de 50 kg ne coûte que 16 000 F (320 F/kg) ; mais qui peut immobiliser une somme pareille ? Pauvres ici, soyez plus pauvres encore !Est-ce vraiment à l'intérieur des portes 'parturientes' qu'est gravé "Vous qui entrez, perdez toute espérance" ?

Je ne vous demande pas l'aumône, mais un juste partage : vous avez peu, il n'ont rien !Demain ou un autre jour devrais-je lui dire "Thibaut, (ou bien César ou Jocelyn) je n'ai pas su parler en ton nom et crier ta détresse" aurais-je démontré encore que je ne sais pas crier Au secours ! ?

Toutes ces années ! Perdues ? Vous qui me lisez, apprenez moi !

Thibaut, Jocelyn, Fidèle ou Gilchrist , moi et d'autres, nous vous disons merci !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

je vois que tu n'as aucun commentaire, alors je te fais humblement ce petit signe amical

Michel Afryc a dit…

Tout signe, tout geste amical est le bien venu !
Merci, anonyme !
Mais j'aurais préféré attirer ton attention par mes articles plutôt que par l'absence de commentaires?